Sibylla Boulle 4 ARTS

Sibylla Boulle 4 ARTS


 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  PartenairesPartenaires  Etudes diversesEtudes diverses  

Partagez | 
 

 conte et légende du Vietnam

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: conte et légende du Vietnam   Sam 28 Oct - 21:40

Message de China:


voilà pourquoi les moustique piquent


Su tich con môii ou l'Histoire du Moustique

Il était une fois dans une région lointaine du Viêt-Nam un jeune paysan, brave et généreux de nom Ngoc Tâm.
Il avait une femme de nom Nhan Diêp.
Celle-ci était grâcieuse et charmante. Contrairement à son mari qui était économe et laborieux, elle était paresseuse et aimait bien le luxe.
Malgré cela, Ngoc Tâm aimait sa femme et lui pardonnait tout. Malheureusement, cette union ne fut que de courte durée car sa femme mourut brutalement un beau matin. Sombrant dans la détresse, Ngoc Tâm ne voulut pas se séparer du corps de sa femme et s'opposa à son ensevelissement. Après avoir vendu ses biens, il s'embarqua dans un sampan avec le cercueil et erra au gré du courant n'ayant en tête aucune destination précise.

Un jour, son sampan l'amena au pied d'une colline verdoyante et parfumée. Descendu sur terre, il découvrit un paysage empreint de beauté avec des fleurs rares, des arbres chargés des fruits variés. Au moment où il continua son exploration, il rencontra soudain un vieillard aux longs cheveux blancs tout comme sa barbiche. Il se dégageait du vieil homme une grande sérénité et une miséricorde étonnante, ce qui lui permit de comprendre qu'il avait devant lui un génie des Lieux.
Il se jeta à ses pieds, puis il l'implora de rendre la vie à sa femme. Pris de pitié pour lui, le génie lui dit: " Je vais exaucer tes voeux car ton amour et ta douleur sont sincères.
Mais puissiez-vous ne pas trop le regretter plus tard !". Puis il demanda au paysan d'ouvrir le cerceuil, de se couper le bout du doigt et de laisser tomber trois gouttes de sang sur le corps de sa femme Nhan Diêp.
Aussitôt, celle-ci ouvrit les yeux comme si elle sortait d'une longue léthargie. Ses forces revinrent très vite. Avant la séparation, le Génie s'adressa à sa femme: " N'oubliez pas vos devoirs d'épouse. Pensez à l'amour que votre époux vous porte et à son dévouement. Soyez heureux tous deux.".

Pressé de regagner son foyer, le paysan Ngoc Tâm tenta de ramer jour et nuit. Un soir, il dut accoster pour aller acheter des provisions.
Pendant son absence, une grande barque d'un riche marchand vint s'ammarer à côté de la sienne. Frappé par la beauté de Nhan Diêp, le marchand entra en conversation avec elle, finit par la séduire et par l'emmener avec lui vers une nouvelle destination.
A son retour, Ngoc Tâm, furieux décida de se lancer à la poursuite du riche marchand. Il parvint à retrouver ce dernier après de longs mois de recherche. Il retrouva sa femme et proposa à cette dernière de le rejoindre. Habituée à la vie facile, celle-ci refusa cette proposition. Du coup le paysan fut guéri de son amour et dit à sa femme: " Tu es libre de me quitter. Mais tu dois me rendre les trois gouttes de sang que j'ai versées sur ton corps pour te ranimer ".
Heureuse de se débarasser à si bon compte de son stupide mari, Nhan Diêp s'empressa de se piquer le doigt. Mais au moment où le sang commença à couler, elle s'écroula morte.
Cette femme frivole et légère ne pouvait pas se résigner à quitter définitivement ce monde.
Elle y revint en se transformant en un minuscule insecte poursuivant sans relâche Ngoc Tâm pour lui voler les trois gouttes de sang qui la rameneraient à la vie humaine. Cette bestiole est connue plus tard sous le nom de moustique.
Revenir en haut Aller en bas
China
Créateur
Créateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 418
Age : 52
Localisation(pays obligatoire): : France -Alsace
Date d'inscription : 17/05/2006

MessageSujet: Re: conte et légende du Vietnam   Dim 8 Avr - 11:49

Hon vong phu ou La Montagne de l'Attente

c'est une legende que j'aime beaucoup et qui est assez connue

Citation :
Cette montagne, connue sous le nom Hon Vong Phu (ou la Montagne de la femme qui attend son mari) est située non loin de Lang Son, tout proche de la frontière sino-viêtnamienne. Au sommet de cette montagne se dresse un rocher rappelant la forme d'une femme debout avec son enfant dans ses bras. Cette ressemblance est étonnante lors du coucher du soleil à l'horizon. Le récit sur ce rocher est tellement émouvant qu'il devient ainsi l'une des légendes préférées des viêtnamiens et qu'il donne tant d'inspirations aux poètes et compositeurs viêtnamiens...

Autrefois, dans un village de la haute région, vivaient deux orphelins, l'un, un jeune garçon d'une vingtaine d'années et l'autre, sa soeur n'ayant que sept ans. Comme ils étaient seuls au monde, ils étaient tout l'un pour l'autre. Un beau jour, un astrologue de passage dit au jeune garçon lors de la consultation sur leur avenir: "Si je ne me trompe pas, vous épouserez fatalement votre soeur avec les jours et les heures de vos naissances. Rien ne pourra détourner le cours de votre destin". Tourmenté par cette terrible prédiction, il décida de tuer un beau matin sa soeur en proposant d'emmener cette dernière dans la forêt pour aller couper du bois. Profitant de l'inattention de sa soeur, il l'abattit d'un coup de hache et s'enfuit. Il décida de changer de nom et de s'établir à Lang Son. De nombreuses années passèrent. Il épousa un beau jour la fille d'un commerçant. Celle-ci lui donna un garçon et le rendit heureux.

Un beau matin, il trouva dans la cour intérieure sa femme en train de sécher ses longs cheveux noirs et assise en plein soleil. Au moment où celle-ci faisait glisser le peigne sur la chevelure qu'elle soulevait de l'autre main, il découvrît une longue cicatrice au dessus de sa nuque. Abasourdi, il lui en demanda la cause. Hésitante, elle commença à raconter son histoire en pleurant: "Je ne suis que la fille adoptive du commerçant. Orpheline, je vivais avec mon frère qui, pour des raisons inconnues, il y avait quinze ans, me blessa d'un coup de hache et m'abandonna dans la forêt. Je fus sauvée par les brigands qui m'ont revendue à un commerçant qui venait de perdre sa fille et qui avait pitié de ma situation. Je ne sais pas ce qu'est devenu mon frère et il est difficile pour moi d'expliquer son geste insensé. Pourtant nous nous aimions tellement." Le mari maîtrisa son émotion et demanda à sa femme les renseignements concernant le nom de son père, celui de son frère et de son village natal. Pris par le remords tout en gardant pour lui l'épouvantable secret, il eut honte et horreur de lui-même. Il s'efforça de s'éloigner de sa femme et de son enfant en profitant de la mobilisation décrétée pour s'enrôler dans l'armée et en espérant trouver la délivrance sur le champ de bataille. Depuis son départ, dans l'ignorance de la vérité, sa femme attendit, patiente et résignée. Chaque soir, elle prenait son garçon dans ses bras et grimpait sur la montagne pour guetter le retour de son mari. Elle faisait le même geste depuis tant d'années. Un beau jour, arrivée au sommet de la montagne, épuisée et restée debout, les yeux fixés à l'horizon, elle fut changée en pierre, immobile dans son éternelle attente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: conte et légende du Vietnam   Dim 8 Avr - 14:33

China
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: conte et légende du Vietnam   

Revenir en haut Aller en bas
 
conte et légende du Vietnam
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [festival] - Le Troll et légende - le 29, 30, 31 mars 2013
» Appels depuis ligne Bbox vers le Vietnam
» Cordell - We Are Legend
» Le compte est bon
» Histoire de PINOCCHIO

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sibylla Boulle 4 ARTS :: Poésie, Ecrits :: Mythologies et légendes-
Sauter vers: