Sibylla Boulle 4 ARTS

Sibylla Boulle 4 ARTS


 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  PartenairesPartenaires  Etudes diversesEtudes diverses  

Partagez | 
 

 Contes d'Inde

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Contes d'Inde   Sam 28 Oct - 21:21

Message de LadyAnubiana :



Ayodhya


Il est dit qu'il y a fort longtemps, il y avait un célèbre roi à Ayodhya qui se nommait Dachrath. Le souverain avait trois reines desquelles étaient nés quatre fils : Rama l'aîné était le fils de la reine Kanchalia, Lakchamane et le petit dernier Kchatrughane étaient les fils de Sumitra, et enfin Bharate le troisième était né de la reine Kaikeyi. Les quatre frères s'aimaient beaucoup, et ils apprirent ensemble tout ce que des princes doivent savoir, de la bouche de leur maître Maharichi Vichwamitra.

Rama et Lakchamane commencèrent très tôt à réaliser des exploits dignes de leur rang, comme ce jour où ils menèrent leurs armées au combat contre Jadeka la sorcière géante. En rentrant à Ayodhya après cette victoire, ils arrivèrent au royaume de Janekpuri où le roi Janek venait d'annoncer qu'il marierait sa fille, la princesse Sita, à l'homme qui pourrait soulever l'arc du dieu Shiva. Non seulement Rama réussit à soulever l'arme, mais il la brisa même en mille morceaux aux pieds du roi Janek. Celui-ci ordonna immédiatement le mariage de Rama et de Sita, tandis que les trois frères de Rama épousaient les trois soeurs de Sita.
Après toutes ces bonnes nouvelles et les réjouissances qui s'en suivirent, Dachrath prit la décision de désigner Rama comme son successeur. Mais la vieille servante de la reine Kaikeyi, ayant eu vent de ce choix, persuada sa maîtresse de faire pression sur son époux pour qu'il porte son choix sur Bharate. La reine y parvint si bien qu'elle le convainquit également d'envoyer Rama en exil pour quatorze ans. Le prince partit donc avec Sita, accompagné également de Lakchamane qui avait choisi de le suivre. Les trois exilés, après avoir traversé la rivière Guemeti, s'installèrent dans une hutte près du village de Chitrkute.
Pendant ce temps, Bharate vint à apprendre tous les évènements qui s'étaient en fait déroulés en son absence. Fou de rage, il maudit sa mère et partit à la recherche de ses frères. Quand il les retrouva à Chitrkute, il leur apprit la mort de Dachrath et demanda à Rama de revenir pour monter sur le trône. Rama refusa, souhaitant respecter la durée de l'exil décidé par son père avant sa mort. Bharate rentra donc à Ayodhya et plaça sur le trône les chaussures en bois de Rama pour bien affirmer qui était le vrai roi.

La vie s'écoulait tranquillement à Chitrkute lorsqu'une princesse du nom de Churepanekha tomba follement amoureuse de Rama et de Lakchamane. Elle leur proposa le mariage à tous les deux. Rendue furieuse par leurs refus, elle se précipita sur Sita pour la tuer, mais Lakchamane s'interposa et coupa le nez et les oreilles de la jeune femme. Celle-ci se rendit chez son frère Ravene, roi de Lanka, et le persuada d'épouser la belle Sita.
Ravene retrouva Mariche, le fils de la sorcière Jadeka, et lui demanda de se présenter à Sita sous la forme d'un cerf doré. Fascinée par la beauté de l'animal, Sita demanda à Rama et Lakchamane de le lui apporter. Les deux frères acceptèrent et partirent à la recherche du cerf, non sans que Lakchamane ait tracé sur la terre un cercle protecteur autour de Sita en lui disant de ne surtout pas en sortir. Mais dès qu'elle fut seule, Ravene lui apparut sous un déguisement de saint. Voulant l'accueillir avec tous les honneurs, elle sortit du cercle et le roi de Lanka l'enleva aussitôt. Il l'emmena jusqu'à son palais et l'enferma dans les jardins d'Echank puisqu'elle refusait de l'épouser.

Quand les deux frères revinrent et s'aperçurent de la disparition, ils se mirent aussitôt à la recherche de Sita, un périple au cours duquel ils rencontrèrent Hanumane, le dieu-singe, sur la montagne Richyamuke. La divinité leur offrit son aide en envoyant son armée de singes retrouver Sita, mais devant l'échec de ses sujets, Hanumane décida de s'en occuper lui-même. Il finit par découvrir que Sita était retenue à Lanka, mais il dut s'approcher si près qu'il fut capturé par les soldats de Ravene. Hanumane conseilla sans succès au roi de relâcher sa prisonnière, puis il parvint à s'échapper en incendiant au passage une bonne partie du royaume avec sa queue. Il eut également le temps de montrer à Sita la bague de Rama pour l'assurer que son époux était à sa recherche.

Averti du sort de sa femme, Rama leva une armée pour attaquer Lanka, aidé en cela par les singes qui construisirent un pont de pierres au-dessus de la mer pour permettre le passage des troupes. Une terrible bataille commença, au cours de laquelle Lakchamane fut mortellement blessé par une flèche. Hanumane lui sauva la vie en ramenant une herbe miraculeuse qui ne poussait que sur une certaine montagne. Comme le dieu-singe ne savait pas reconnaître la plante en question, il arracha la montagne du sol et l'apporta toute entière à côté de Lakchamane. La victoire finale revint à l'armée de Rama, qui se chargea lui-même de mettre à mort le roi Ravene.

La période d'exil s'étant achevée, Rama retourna à Ayodhya avec sa femme et son frère pour monter sur le trône qui lui revenait de droit.


Comment le ciel est devenu grand ?

C'était il y a longtemps, lorsque le ciel était trop bas.
Il était si bas qu'il n'y avait pas de place pour les nuages.
Il était si bas que les arbres ne pouvaient pas pousser.
Il était si bas que les oiseaux ne pouvaient pas voler. S'ils
essayaient, ils se cognaient aux arbres et aux nuages.

Mais ce qui était plus pénible encore, c'était que les hommes
adultes ne pouvaient pas se tenir debout, bien droits comme
leurs corps le leur demandaient. Ils devaient marcher tout
penchés, en regardant leurs pieds et ne voyaient pas où ils
allaient.

Les enfants ne connaissaient pas ce problème. Ils étaient
petits, ils pouvaient se lever aussi droits qu'ils le souhaitaient.
Ils ne marchaient pas en regardant leurs pieds et pouvaient
voir où ils allaient.
Ils savaient par contre qu'un jour, ils deviendraient des adul-
tes et qu'ils devraient marcher tout penchés en regardant
leurs pieds à moins que quelque chose ne se passe.

Un soir, tous les enfants se réunissent et décident de relever
le ciel. Les quelques adultes qui les écoutent rient sous cape
mais soudain, ils voient les enfants lever de longs poteaux
vers le ciel. Un, deux, trois, quatre...
Un cri énorme retentit UUU-UHHHH ! Mais rien ne se passe.

Le ciel reste comme il a toujours été. Les arbres ne peuvent
toujours pas grandir. Les oiseaux ne peuvent toujours pas
voler. Il n'y a toujours pas de place pour les nuages et les
adultes marchent toujours courbés en regardant leurs pieds
sans voir où ils vont.
Le lendemain, les enfants recommencent avec des poteaux
plus longs. Un, deux, trois, quatre...
Un cri énorme retentit UUU-UHHHH ! Mais rien ne se passe.

Le soir suivant, les enfants (qui sont persévérants) essayent
encore. Ils prennent des poteaux encore plus longs.
Un, deux, trois, quatre...
Un cri énorme retentit UUU-UHHHH ! Mais rien ne se passe.

Le quatrième soir, ils ont trouvé de très, très, très longs po-
teaux, les plus longs qu'ils pouvaient trouver et ils se sont
mis à compter. Un, deux, trois, quatre...
Un cri énorme a retentit UUU-UHHHH ! Et le ciel s'est soulevé.

Depuis ce jour, le ciel est à sa place
Les arbres peuvent pousser, les oiseaux peuvent voler
sans se heurter aux troncs et aux branches. Les nuages
ont de la place pour aller et venir et les hommes peuvent
se tenir droit en regardant le ciel.

Mais le plus merveilleux c'est que lorsque le soleil s'est
couché la nuit suivante et qu'il a commencé à faire sombre,
le ciel troué par les poteaux des enfants s'est mis à scintiller.
Dans chaque trou, il y avait une étoile.

La prochaine fois que vous regarderez le ciel, vous saurez
que c'est grâce aux enfants que vous pouvez admirer un tel
spectacle. Vous repenserez à cette histoire et vous saurez
que c'était vrai.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contes d'Inde
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dreamworks s'exporte en inde
» instalation carte inde dans mon 1940t
» Négociation salaire en inde
» UNE ÉPLUCHETTE de blé d'inde cette été pour notre gang.... ca vous tenterai ?
» City navigator INDE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sibylla Boulle 4 ARTS :: Poésie, Ecrits :: Mythologies et légendes-
Sauter vers: