Sibylla Boulle 4 ARTS

Sibylla Boulle 4 ARTS


 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  PartenairesPartenaires  Etudes diversesEtudes diverses  

Partagez | 
 

 Mythologie de l'Afrique noire

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Mythologie de l'Afrique noire   Sam 28 Oct - 21:01

----------------------------Messages de Kairouani---------------------------

En Afrique noire

L'Afrique est un vaste continent où vivent des peuples très différents. Chaque région à son propre dialecte mais aussi ses propres croyances. Les mythes et légendes se transmettent oralement de génération en génération, sans qu'il y ait de traces écrites des ces histoires.
A la différence des autres civilisations, en Afrique noire, les légendes et certains mythes sont encore très présents à notre époque. Au Mali, chez le peuple Dogon, on organise des danses sacrées au cours desquelles de superbes masques font revivre les mythes très anciens.
La plupart des peuples d'Afrique noire croient en un dieu qui demeure loin des hommes, même si peut-être il a vécu un jour parmi eux. Des légendes racontent ainsi comment les hommes ont voulu se rapprocher à nouveau de lui.
Dans l'une de ces légendes, ils décident de construire une immense tour en bois pour rejoindre le ciel. Quand ils y parviennent enfin, ils jouent du tambour et de la flûte pour avertir les autres hommes de leur succès. Mais , le dieu irrité de ce tapage, détruit la tour.
Les Africains honorent aussi des divinités beaucoup plus proches d'eux, dont beaucoup représentent des forces de la nature. En Afrique de l'ouest par exemple, on respecte ainsi le dieu de la mer Olokoun, la déesse de la rivière Oshun, qui peut protéger des maladies, ou encore Shango, le dieu du tonnerre.
Chez les Fon, au Bénin, on pense qu'un dieu à deux visages, à la fois féminin et masculin, est à l'origine de l'univers. Jamais il n'aurait pu terminer le monde sans l'aide du serpent Aido-Hwedo.
La création de la terre :
Pour le dieu à deux visages, c'est une tache très lourde: il forme d'abord la terre, puis il y façonne les montagnes et les fleuves, les arbres et le animaux… Pendant ce temps de création, le serpent Aïdo-Hwedo l'aide en le transportant dans sa gigantesque gueule. Mais le dieu crée tant de choses que la terre ne peut bientôt plus supporter tous ces reliefs, ces forets, ces lacs et ces animaux.
Vite Aido-Hwedo s'enroule sur lui même et se place sous la terre pour la soutenir. Ce fardeau lui tient trop chaud. Le dieu fait alors apparaître les océans pour le rafraîchir. Depuis lors, le serpent se cache dans les eaux profondes. On dit que , dès qu'il bouge il provoque des tremblements de terres. Certains ajoutent même que son frère jumeau, le serpent Arc-en-Ciel, est capable de déclencher la foudre et le tonnerre.
Les Hommes :
Selon les légendes, une fois le monde créé, le dieu s'est attaché à modeler l'homme avec de l'argile et de l'eau. D'autres récits racontent que les premiers hommes et les premières femmes sont tombés du ciel lors d'une pluie qui dura 17 jours.
C'est Gu, le dieu de la guerre et des forgerons et le fils du dieu créateur, qui leur appris à fabriquer des outils. Il leur a aussi montré comment se construire des abris solides et comment défricher les forets à l'aide d'un coupe-*coupe. Ainsi ils ont pu cultiver et se nourrir.
Peuple Yoruba
Ce peuple vit dans une zone qui s'étend du Nigeria au Bénin et au Togo, croit en des dieux du bien et des dieux du mal. Shango, le dieu du tonnerre, est l'un des dieux du bien les plus puissants.
Shango est en effet très puissant : c'est lui qui fait retentir le tonnerre dans le ciel. Mais cela ne lui suffit pas : un jour, il se rend auprès d'Eshu, un dieu rusé et magicien, et lui offre une chèvre en sacrifice avant de lui demander "Dis-moi comment devenir encore plus puissant."
Alors Eshu décide de lui concocter une boisson magique. Une fois la potion prête, Shango envoie sa femme la chercher. Celle-ci, sur le chemin du retour, ne peut s'empêcher d'y goûter …
Quand elle revient auprès de son mari et ouvre la bouche pour parler, il n'en sort que des flammes! Shango chasse alors sa femme, puis boit la potion magique. Des éclairs jaillissent de sa bouche. Depuis ce jour, ils accompagnent le tonnerre et les éclairs les jours d'orage. Shango les utilise pour rendre la justice : il abat la foudre sur ceux qui ont mal agit.
Les hommes, ces mortels
Selon de nombreuses légendes africaines Dieu n'aurait p as souhaité que les hommes soient mortels, mais un malheureux événement a changé leur destinée.
Selon les Massaïs, qui vivent au nord de la Tanzanie et a sud du Kenya les hommes auraient perdu leur immortalité de la façon suivante:
Dieu a créé les humains, il veut leur réserver un destin très doux. Il choisit alors Le-eyo, un homme qu'il apprécie tout particulièrement, et il lui donne le conseil suivant: "Lorsque ton premier enfant sera pris par la mort, il faudra que tu dises cette formule : ''L'homme meurt et revient; la lune meurt et ne revient pas''. Ainsi il sera rappelé à la vie.
Le jour arrive où le premier enfant meurt. Comme il n'appartient pas à la famille de Le-eyo, celui-ci néglige le rite que Dieu lui a recommandé. Un peu plus tard, un deuxième enfant meurt parmi les hommes. Cette fois c'est l'un des fils de Le-eyo. Ce dernier, empli de douleur récite la phrase confiée par Dieu. Le-eyo attend, mais l'enfant ne revient pas à la vie. "Tu as manqué à ton devoir une première fois, lui explique Dieu. Désormais par ta faute, les hommes seront mortels".
En Cote d'Ivoire, les Bété, racontent une autre histoire. Quand Dieu a créé les hommes, il leur a recommandé; "Ne vous éloignez pas de moi, sinon vous risquez de mourir. " Mais les hommes se sont établis loin de Dieu. Dieu décide un jour de leur adresser deux messages. Seul le premier se réalisera. Il charge un lézard d'aller dire aux hommes : "L'homme mourra et ce sera pour toujours " et un caméléon de déclarer "Désormais, l'home mourra mais il reviendra à la vie." Le lent caméléon arrive bien après le lézard. Les hommes seront mortels.

Olokun

Olokun était le dieu de la mer nigérien. il possédait un royaume sous-marin qui ne cédait en importance qu'à celui du créateur. Il était souvent invoqué par le peuple Yoruba car il détruisit un jour presque la totalité de la Terre. Après cette catastrophe, les Nigérians furent aidés par le demi-dieu Ifa et par Orunmila, dieu de la miséricorde.
Revenir en haut Aller en bas
 
Mythologie de l'Afrique noire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La confrérie de la Dague Noire : Dépôt de logo
» famine en Afrique
» Un petit bonjour d'Afrique du Sud !
» [résolu]Carte Afrique du Sud
» Ecriture noire sur fond noir pour titre sondage...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sibylla Boulle 4 ARTS :: Poésie, Ecrits :: Mythologies et légendes-
Sauter vers: